Objecteering

Version 6.0 SP2: Readme

 

 



1.       Introduction...................................................................................................................... 3

2.       Installation d’Objecteering 6................................................................................... 4

2.1.        Configuration nécessaire...................................................................................... 4

2.2.        Pré-requis pour l'utilisation des différents modules............................. 4

2.3.        Procedure d’installation....................................................................................... 4

2.4.        Procedure de migration.......................................................................................... 5

2.4.1.    Migration de projets (modèles et diagrammes)............................................................... 5

2.4.2.    Migration de modules développés avec Objecteering/UML Profile Builder.................... 5

2.5.        Répertoires d'Objecteering 6 après l'installation.................................... 7

2.6.        Signalisation d'anomalies à Objecteering Software.................................. 7

3.       Utilisation d'Objecteering......................................................................................... 8

3.1.        License Manager Service (FlexLM)........................................................................ 8

3.2.        Droits d’accès au serveur..................................................................................... 8

3.3.        MDA components disponibles (MDACs)................................................................ 8

4.       Informations supplémentaires................................................................................. 9

4.1.        Précautions d'usage.................................................................................................. 9

4.2.        Restrictions et anomalies connues................................................................... 9

4.2.1.    Installation........................................................................................................................ 9

4.2.2.    Services sous Windows.................................................................................................. 9

4.2.3.    Migration........................................................................................................................... 9

4.2.4.    Explorateur UML.............................................................................................................. 9

4.2.5.    Recherche........................................................................................................................ 9

4.2.6.    Diff/Merge....................................................................................................................... 10

4.2.7.    MultiUser et autres CMS............................................................................................... 10

4.2.8.    Dimensions.................................................................................................................... 10

4.2.9.    SCC (SCCModule)........................................................................................................ 10

4.2.10.      Documentation............................................................................................................ 10

4.2.11.      C# Developer (CsDeveloper)..................................................................................... 10

4.2.12.      JavaDeveloper............................................................................................................ 11

4.2.13.      JavaDeveloper et Diff/Merge...................................................................................... 12

4.2.14.      Requirements (RequirementsManager).................................................................... 12

4.2.15.      Specificités plateforme Linux...................................................................................... 12


 

 

1.     Introduction

 

Ce document vous fournit toutes les informations nécessaires pour votre prise en main de l'outil Objecteering 6. Il ne remplace pas la documentation utilisateur livrée avec Objecteering 6, mais apporte des informations importantes pour vous aider à démarrer vos travaux avec l'outil. Il vous est fortement recommandé de lire ce document avant de commencer à travailler avec Objecteering 6.

2.     Installation d’Objecteering 6

2.1.   Configuration nécessaire

Objecteering 6 a été testé sur les plates-formes suivantes :

 

La configuration minimum pour des modèles UML de petite taille (~10Mo) est la suivante :

 

La configuration recommandée pour des modèles UML de taille importante est la suivante :

 

2.2.   Pré-requis pour l'utilisation des différents modules

 

 

 

 

 

 

2.3.   Procedure d’installation

Pour installer la configuration d’Objecteering correspondant à vos besoins, veuillez vous référer soit au manuel utilisateur "Objecteering 6 installation procedure" soit au guide d’installation fourni au format PDF (répertoire racine du CD ROM) et suivre la procédure adaptée (Monoposte ou serveur/clients).

 

2.4.   Procedure de migration

La procédure d’Installation ne met pas à jour les versions précédentes d’Objecteering. A l’ouverture, les bases de données Objecteering 5.3 sont automatiquement migrées. Les bases de données issues de versions antérieures à la version 5.3 d’Objecteering ne peuvent être migrées directement vers Objecteering 6, elles doivent d’abord être migrées vers la version 5.3 puis être migrées vers Objecteering 6.

2.4.1.   Migration de projets (modèles et diagrammes)

La migration d’un fichier “.ofp ” contenant un modèle Objecteering 5.3 est automatique dès l’ouverture de celui-ci sous Objecteering 6.0.

 

La migration des diagrammes est automatique avec cependant un contrôle "manuel" à réaliser par l'utilisateur. Lorsqu’une migration de diagramme UML 1.4 en UML 2.0 est nécessaire, celle-ci est automatique à la première ouverture du diagramme sous Objecteering 6.0. Un nouveau diagramme UML 2.0 est alors créé tandis que l'ancien diagramme UML 1.4 reste consultable mais non modifiable. Compte tenu de l’évolution importante du métamodèle UML entre les versions 1.4 et 2.0, la migration des diagrammes ne peut être garantie à 100% en UML 2.0; il est donc laissé à l'utilisateur la possibilité de comparer l'ancien diagramme UML 1.4 avec le nouveau diagramme 2.0. Une fois cette comparaison faite et que le nouveau diagramme migré est considéré conforme, l'ancien diagramme peut être supprimé.

2.4.2. Migration de modules développés avec Objecteering/UML Profile Builder

Les Modules développés en Objecteering 5.3 avec le Profile Builder, devront être migrés en "MDA Component" (nouveau nom d'un Module en Objecteering 6 – pouvant aussi être développé avec le MDA Modeler). Le code J des MDA Components devra ensuite être éventuellement porté afin d’être rendu compatible avec le métamodèle UML2. Cette migration se fera en deux étapes:

 

1ère étape - migration d’un Module en MDA Component

 

Cette opération est réalisée par Objecteering Software.

 

Objecteering qui supporte la technologie MDA depuis plusieurs années propose en version 6.0 un nouvel outil, "Objecteering MDA Modeler", qui remplace "Objecteering Profile Builder" qui était proposé avec la version 5. Cette évolution majeure de l’outillage dédié au développement de profils UML s’accompagne d’une évolution technologique adaptée à UML2/MDA et donne lieu au remplacement des fichiers “.prof” en fichiers “.mdac”.

 

L’opération de migration des fichiers “.prof” en fichiers “.mdac” n’est pas automatique et devra être confiée à Objecteering Software qui, disposant d’un outillage dédié, pourra migrer vos Modules en MDA Components.

 

2ème étape -  adaptation du MDA Component au métamodèle UML 2.0

 

Cette opération est réalisée par Objecteering Software ou par vous-même.

 

La compatibilité  UML 2.0 des Modules migrés en MDA Components n'est pas assurée à 100%, ce qui nécessitera selon les Modules à migrer quelques adaptations manuelles du code d’implémentation J. A titre d'exemple en UML 1.4 une interface est une classe stéréotypée alors qu'en UML 2.0 l’interface est une métaclasse spécifique. Si votre Module exploite les interfaces, il faudra donc tenir compte de cette évolution du métamodèle UML 2.0 afin de rendre ce Module migré en MDA Component compatible avec UML 2.0, afin qu’il puisse s’exécuter sous Objecteering 6.0.

 

 

Prestations proposées par Objecteering Software pour la migration de vos modules

 

Objecteering Software vous propose deux niveaux de services:

 

 

 

A l’issue de la 1ère étape, la migration d'un Module en MDA Component fait l’objet de la livraison du fichier “.mdac” correspondant, accompagné d’un rapport d'analyse détaillé précisant les éléments du métamodèle qui devront être pris en compte pour rendre le Module migré en MDA Component compatible UML 2.0, en mentionnant les lignes de code J devant être modifiées.

 

Quel que soit votre choix nous vous conseillons d’adresser votre demande à :

module-migration@objecteering.com

 

 

 


2.5.    Répertoires d'Objecteering 6 après l'installation

L'installation d'Objecteering 6 définit une arborescence dont la racine correspond aux variables d'environnement OBJING_LOCAL_PATH et OBJING_SERV_PATH.

La variable d'environnement OBJING_LOCAL_PATH correspond au chemin d'accès aux ressources locales et la variable d'environnement OBJING_SERV_PATH correspond au chemin d'accès au serveur.

Le répertoire OBJING_LOCAL_PATH contient les sous-répertoires suivants :

bin

Contient les exécutables.

bundle

Contient les outils tiers utilisés par Objecteering 6.

database

Contient les ressources nécessaires pour la création d’un nouveau projet ofp.

eclipse

Contient une archive du plug-in Eclipse.

macros

Répertoire par défaut pour les fichiers macro.

help

Contient l'aide en-ligne d'Objecteering 6 (fichiers au format html).

mdaplugs

Contient les différents fichiers nécessaires au bon fonctionnement des MDA components.

res

Contient les fichiers de ressources nécessaires au bon fonctionnement d'Objecteering 6.

update

Contient les données permettant la migration d'anciens projets Objecteering 6.

tpf

Contient les fichiers nécessaires à la génération de la documentation.

work

Peut contenir des projets utilisateurs.

 

Le répertoire OBJING_SERV_PATH contient les sous-répertoires suivants :

mdastore

Contient les MDA components packagés.

site

Contient le fichier de licence Objecteering et le compteur de site.

setup

Contient la procédure d’installation du client nécessaire pour déployer les clients Objecteering 6.

2.6.   Signalisation d'anomalies à Objecteering Software

Lorsque vous signalez des anomalies à Objecteering Software, n'oubliez pas de préciser des informations suivantes :

·         votre plate-forme,

·         votre système d'exploitation et la version que vous utilisez,

·         votre configuration Objecteering è (Client/Serveur ou Monoposte),

·         le type de poste sur lequel l'anomalie a été détectée è (Serveur, Client, Monoposte),

·         la description de votre anomalie.

Vous devez communiquer ces informations au support Objecteering via le formulaire dédié accessible à l’adresse http://www.objecteering.com/support.php

N.B:

En cas de plantage d’Objecteering, celui-ci produit un rapport et un fichier dump.

Ces 2 fichiers doivent être envoyés au Support Objecteering afin de leur permettre d’analyser la cause du plantage. Ces fichiers sont générés dans le répertoire $(TEMP)/wobjing, où $(TEMP) correspond au répertoire temporaire définit dans les variables d’environnement.

3.     Utilisation d'Objecteering

3.1.   License Manager Service (FlexLM)

Si le service FlexLM n’a pas déjà été installé, veuillez utiliser l’outil "lmtools.exe", situé dans le répertoire "bundle/flexlm", et vous référer au document "Objecteering 6 installation procedure".

3.2.   Droits d’accès au serveur

Les utilisateurs d’Objecteering doivent avoir les droits en lecture-écriture sur le fichier site ("site/site.dat" file) et les droits en lecture sur tous les répertoires du serveur Objecteering.

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous référer au document  "Objecteering 6 installation procedure".

3.3.   MDA components disponibles (MDACs)

·         ClearCaseModule (version 5.0.33) et ClearCaseAdministration

·         CMSynergyModule  (version 5.0.35) et CMSynergyAdministration

·         CORBADesigner (version 3.0.09)

·         CsDeveloper (version 2.0.14)

·         CxxDeveloper (version 1.1.05)

·         Documentation (version 5.0.07)

·         DOORS (version 3.0.14)

·         FortranDeveloper (version 1.1.03)

·         JavaDeveloper (version 4.1.27)

·         Macros (version 2.0.00)

·         MDAModeler (version 2.0.17) et MDARuntime

·         Metrics (version 3.0.01)

·         MultiUser (version 5.0.33 et AdministrationMultiUser

·         ProcessManager (version 2.0.07)

·         PVCSDimensionsModule (version 5.0.34) et PVCSDimensionAdmin

·         RAMComponent (version 1.0.10)

·         RequirementsManager (version 3.0.14) et RequirementsAdmin

·         SCCModule  (version 5.0.33) et SCCAdministration

·         SQLDesigner (version 2.0.10)

 

 

4.     Informations supplémentaires

4.1.   Précautions d'usage

Nous vous recommandons de procéder régulièrement à un archivage de vos projets et de votre fichier ‘site.dat’.

4.2.   Restrictions et anomalies connues

4.2.1.   Installation

·         Objecteering 6 pouvant être installé sur une station contenant déjà Objecteering 5.3.0 ou une version antérieure, les fichiers ‘ofp' sont associés à la dernière version d’Objecteering installée.  Si Objecteering 6 est la dernière version installée, les fichiers 'ofp' seront associés à la version 6 d’Objecteering.
N.B: Si vous ouvrez un fichier 'ofp' issu de la version 5.3.0 avec Objecteering 6, il sera automatiquement migré sans avertissement.

·         Les noms des répertoires ne doivent pas contenir des caractères accentués ou le caractère @.

4.2.2.   Services sous Windows

·         Dans une installation serveur, sous Windows, le service "Objecteering License Manager" n'est pas toujours lancé à la fin de l'installation. Ceci provoque une erreur lors du lancement de "wobjing". Dans ce cas, le service " Objecteering License Manager" doit être lancé manuellement à partir de l'item "Services" dans le panneau de configuration.

4.2.3.   Migration

·         Certaines valeurs de parametres des MDACs (MDA Components) ne sont pas préservées lors de la migration des projets.

4.2.4.   Explorateur UML

·         Les méthodes nommées "create" ou "delete” ne sont plus des constructeurs ou des destructeurs. Pour cela, les stereotypes “create” ou “destroy” doivent leur être rajoutés. La fenêtre de modification a été améliorée et les méthodes “isConstructor” et “isDestructor” mises à jour. La macro "AddStereotypeCreateOrDestroy.jmf" livrée avec Objecteering rajoute automatiquement ces stéréotypes aux méthodes (si les méthodes sont déjà stéréotypées, un message d'avertissement informe l'utilisateur que la méthode n'a pas été modifiée).

·         Si vous souhaitez avoir "$(GenRoot)" dans les produits de génération lors de leur création, vous devez définir "$$(GenRoot)" au niveau des paramètres de module. Si vous saisissez seulement "$(GenRoot)" au niveau des paramètres, la variable "$(GenRoot)" sera expansée dans le produit de génération.

·         Objecteering peut boucler si plus de 64 000 caractères sont collés dans une note d'un seul coup, à cause d'une restriction dans la librairie graphique.

·         Il n'est pas possible de copier, coller ou déplacer directement un flux de données à partir de l'explorateur.

·         Une tagged value peut être déplacée dans une autre tagged value.

4.2.5.   Recherche

·         Les stéréotypes ne peuvent pas être recherchés par leur nom.

 

4.2.6.   Diff/Merge

·         Le nombre d'éléments dans la hiérarchie Diff/Merge ne peut excéder 65000. Sur des projets de taille importante, il est fortement recommande de lancer des opérations Diff/Merge sur des sous-paquetages plutôt que sur le paquetage racine du projet.

4.2.7.   MultiUser et autres CMS

·         Sur une sélection multiple, la commande CMS ne traite que le premier élément de la sélection.

·         Pour limiter des incohérences pendant la mise à jour du référentiel, le MDAC MultiUser interdit l'accès simultané au référentiel par plusieurs utilisateurs.

·         Malgré le fait que les caractères * ? / \ : " < > et | soient autorisés lors du nommage d'un projet, il n'est pas possible de les utiliser avec le MDAC MultiUser

4.2.8.   Dimensions

·         Suite à des restrictions du nombre de caractères dans les identifiants de Serena Dimensions, les noms de login ne doivent plus excéder 12 caractères et les noms de projet 20 caractères.

4.2.9.   SCC (SCCModule)

·         Dans le cadre du couplage Objecteering/SCC PVCSVM, le message d’erreur suivant apparaît à la création du référentiel :

Objecteering/SCC 5.0.19 - Copyright 2000-2006 Objecteering Software

Added: conf  Created Project., 1

Added: v:\PVCS\vm\common\ide_database\work\ProjectName\conf\version.conf, 1

Saving selected modules list in the repository ...

Error: / ProjectName/conf/modulesList.conf: The entity (or entities) for "/ProjectName/conf/modulesList.conf" could not be loaded., 1

The entity (or entities) for "/ ProjectName/conf/modulesList.conf" could not be loaded., 1

Added: v:\PVCS\vm\common\ide_database\work\ ProjectName\conf\modulesList.conf, 1

done

Cette erreur PVCSVM est sans conséquence sur la création du référentiel et peut donc être ignorée.

·         Dans le cadre du couplage Objecteering/SCC PVCSVM, lors d’un CheckOut, si le projet dispose de plusieurs "Promotion Groups" l’utilisateur devra sélectionner le bon "Promotion Group" pour chaque élément importé.

4.2.10.                Documentation

·         Les chemins de génération complets doivent être définis afin d'éviter de générer des fichiers dans la hiérarchie du serveur Objecteering (les répertoires '.' et '..'  sous PC correspondent au répertoire de lancement des binaires).

·         Si l'étape 4 de la génération de documentation ne s'effectue pas correctement, vérifiez et corrigez les valeurs des paramètres figurant dans l'ensemble de paramètres "Editors".

·         L'explorateur intégré dans la documentation HTML générée par Objecteering ne fonctionne qu’avec des explorateurs récents (IE 5.5 et superieur, Mozilla, Firefox). Il ne fonctionne pas avec Opera.

·         Pour certaines valeurs sélectionnées dans l’onglet ‘Partial generation’, l’erreur  "The page cannot be displayed" peut apparaître.

 

 

4.2.11.                C# Developer (CsDeveloper)

 

·         Les notes CsAttribute ne sont pas prises en compte pour les Packages, les Enumérations et les Events lors de la génération.

·         Les notes CsSummary, CsRemarks ou Description ne sont pas prises en compte pour les Packages, les Enumérations et les Events lors de la génération.

·         Le reverse fonctionne avec le jeu de caractères ISO 8859-1. Veuillez noter que les    jeux de caractères UNICODE ne sont pas encore supportés.

·         Les fichiers sources contenant des caractères spéciaux peuvent provoquer une exception lors du reverse.

·         Le reverse d'attributs C# portants sur des paramètres de retour de méthodes provoque une exception lors du reverse.

·         Les Attributs C# ne sont pas pris en compte pour les Packages, les Paramètres, les Enumérations et les Events lors du reverse.

4.2.12.                JavaDeveloper

·         En mode lecture-seule, les accesseurs des attributs de type booléen sont maintenant générés par défaut sous la forme "is<Nom de l'attribut>". Pour générer ces accesseurs sous la forme "get<Nom de l'attribut>", il faut décocher l'option "Generation of accessors in Java Bean format" présente au niveau des paramètres "Generation options" du module Java. Pour plus de détails, veuillez consulter le manuel utilisateur du module JavaDeveloper.

·         Lors d'un reverse Java, une exception peut se produire si l'un des fichiers d'archive Java (fichier zip, jar) spécifié n'a pas pu être trouvé.  L'erreur affichée est la suivante :

java.util.zip.ZipException: Le chemin d'accès spécifié est introuvable
    at java.util.zip.ZipFile.open(Native Method)
    at java.util.zip.ZipFile.<init>(ZipFile.java:112)
    at java.util.jar.JarFile.<init>(JarFile.java:127)
    at java.util.jar.JarFile.<init>(JarFile.java:92)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.TypeFinder.<init>(TypeFinder.java:75)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.TypeFinder.getInstance(TypeFinder.java:111)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.parseElement(Generator.java:126)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.visitClassDef(Generator.java:109)
    at com.softeam.javatoxml.structuralModel.ClassDef.accept(ClassDef.java:68)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.dumpXML(Generator.java:101)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.visitPackageDef(Generator.java:88)
    at com.softeam.javatoxml.structuralModel.PackageDef.accept(PackageDef.java:43)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.dumpXML(Generator.java:101)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.visitPackageDef(Generator.java:88)
    at com.softeam.javatoxml.structuralModel.PackageDef.accept(PackageDef.java:43)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.dumpXML(Generator.java:101)
    at com.softeam.javatoxml.xmlModel.Generator.generateXML(Generator.java:41)
    at com.softeam.javatoxml.ui.ReverseLauncher.reverseSourcesfiles(ReverseLauncher.java:249)
    at com.softeam.javatoxml.ui.ReverseLauncher.launchReverseFromDirectory(ReverseLauncher.

java:87)
    at com.softeam.javatoxml.ui.ReverseLauncher.launchReverse(ReverseLauncher.java:57)
    at com.softeam.javatoxml.ui.ReverseWizardModel.run(ReverseWizardModel.java:437)
    at java.lang.Thread.run(Thread.java:534)

 

 

Si cette exception apparaît, veuillez vérifier :

o        Que le paramètre "General / JDK Path" référence le répertoire racine du JDK,

o        Les paramètres "General / Accessible classes [CLASSPATH]" et "Reverse / Classpath for the Reverse",

o        Des fichiers archives Java ou des répertoires existants.

4.2.13.                JavaDeveloper et Diff/Merge

·         En mode round-trip, les modifications des fichiers sources à l’extérieur d’Objecteering  sont remontées dans le modèle. Les notes et les tagged values sont recréées. Il est donc normal d’obtenir des différences sur ces éléments (suppressions et créations de notes et de tagged values).

4.2.14.                Requirements (RequirementsManager)

·         Pour conserver les liens de traçabilité entre le modèle UML et les exigences, lors d’un import XML, il convient d’importer d’abord le modèle UML puis les exigences et les dictionnaires.

·         Pour faire une recherche, il est conseillé d’utiliser la recherche avancée au lieu du moteur de recherche.

·         Les éditeurs d’exigences et de dictionnaires

o        Le tri par date fonctionne correctement lorsqu'il est sous le format anglais.

o        Si la fonctionnalité du tri d'un éditeur apparaît comme inactive, il suffit simplement de fermer et de réouvrir l'éditeur pour en bénéficier.

o        L'ordre d'énumération est pris en compte dans le tri des propriétés typées par des énumérés. Veuillez ordonner vos propriétés en fonction de cette stratégie.

o        Dans l’éditeur d’exigence ou de dictionnaire, après avoir validé un champ multi-ligne avec la touche tabulation ou entrée, il faut appuyer de nouveau sur la touche tabulation pour pouvoir continuer à naviguer avec le clavier. Même remarque après avoir annulé avec la touche d’échappement.

o        Pour valider l’édition d’un champ multi-ligne, il est nécessaire d’utiliser la combinaison de touches CTRL-TAB (ou cliquer à l’extérieur du champ).

·         Astuces

o        La fonctionnalité pour développer/réduire (utilisation des '+', '-', '/', '*' et les boutons en bas à droite dans l'éditeur) vous permettent d'afficher totalement ou sommairement le champ des exigences et/ou des termes.

o        Pour insérer des retours-chariots et des tabulations, il suffit d'utiliser la combinaison SHIFT-ENTER pour les retours chariots et SHIFT-TAB pour les tabulations.

o        Pour créer (ou pour effacer) des lignes il suffit d'utilise la touche INSERT (ou DELETE). L'utilisation de la touche TAB sur la dernière ligne et dernière colonne ajoute automatiquement une nouvelle ligne.

o        Dans l’éditeur, afin de sélectionner l’équivalent d’un élément dans l’arborescence il suffit d’utiliser la combinaison CTRL-CLICK-GAUCHE sur la ligne.

·         Le MDAC RequirementsManager étant couplé avec le logiciel Microsoft Word, la commande « Edit and Reverse documentation » ne fonctionnera que si le logiciel Microsoft Word est installé.

4.2.15.                Specificités plateforme Linux

·         Si vous utilisez Linux avec l’environnement graphique KDE, l’affichage des couleurs dans Objecteering peut s’en trouver altéré. Ceci est dû au fait que KDE impose ses propres paramètres de couleur à Objecteering.

Pour afficher les bonnes couleurs procédez comme suit :

o        Ouvrez le centre de configuration KDE.

o        Sélectionnez le panneau "Apparence & Thèmes".

o        Décochez la case "Appliquez les couleurs aux applications non-KDE".

·         Les commandes "Copy image" (diagrammes UML 1.4) et "Copy the diagram as a graphic" (diagrammes UML 2.0) ne sont pas disponibles sous Linux.

Pour exporter un diagramme en tant qu’image utilisez les commandes "Save as" (diagrammes UML 1.4) et "Save the diagram in a file" (diagrammes UML 2.0) .

Puis insérez les fichiers obtenus dans vos documents.

·         Lors de l’utilisation des commandes "Save diagram in a file" ou "Save as..." n’oubliez pas d’ajouter l’extension à la fin du nom du fichier, sinon le fichier ne sera pas généré. Sous Linux la commande "Save diagram in a file" des diagrammes   UML 2 ne supporte pas les formats emf et wmf.

·         Si vous avez des problèmes de police de caractères dans Objecteering 6.

o        Dans le terminal vous avez des messages d'erreurs du type :
-- IlvDisplay::createSystemFont: Bad font:
Veuillez éditer le fichier "~/.Xdefaults" et effacer les lignes commençant par:
Objecteering4*
Et relancer ensuite Objecteering 6

o        Dans le terminal vous avez des messages d'erreurs du type:
## Creating Font: Invalide Font
Veuillez vérifier que les packages de police de caractères du serveur Graphique X soient bien installés. Notamment le package suivant :
Xfree86-75dpi-fonts